Tout@tice
Lycée Joseph Savina

Lycée général et technologique

Philosophie

Un enseignement généraliste lié à une pédagogie de la liberté

philo 3
Philo 4

“C'est proprement avoir les yeux fermés, sans tâcher jamais de les ouvrir, que de vivre sans philosopher.” Descartes.

Dans la tradition française l’enseignement de la philosophie présente une vocation généraliste : il a pour fin de favoriser l’accès de chaque élève à l’exercice réfléchi du jugement et de lui offrir une culture philosophique initiale. Cet enseignement repose sur la formation scolaire antérieure : la culture littéraire, artistique, les savoirs scientifiques et la connaissance de l’histoire. Il vise à développer chez les élèves l’aptitude à l’analyse, le goût des notions exactes et le sens de la responsabilité intellectuelle. Il contribue à la formation d’esprits autonomes, avertis de la complexité du réel et capables de mettre en oeuvre une conscience critique du monde contemporain.

La pédagogie de cet enseignement se veut une pédagogie de la liberté qui repose sur deux piliers : la leçon pour le professeur, et la dissertation pour l’élève. Dans les deux cas, ce qui est visé c’est la maîtrise de l’expression organisée de la réflexion personnelle. Cet enseignement vise son propre dépassement. Au travers de la maîtrise de la philosophie, ce qui est recherché c’est la liberté de penser, liberté constitutive de la formation de l’homme et du citoyen.

Contenu de la formation

Dispensé actuellement en une seule année, à la fin du cycle secondaire, l’enseignement de la philosophie présente un caractère élémentaire. Les programmes délimitent le champ d’étude commun aux élèves de chaque série. Ils se composent d’une liste de notions et d’une liste d’auteurs. Les notions définissent le champ des problèmes abordés, et les auteurs fournissent les textes qui font l’objet d’une étude suivie. Ces deux éléments sont traités conjointement et déterminent un cadre pour l’apprentissage de la réflexion philosophique.

Les deux formes de discours sont les plus appropriés pour évaluer le travail des élèves sont la dissertation et l’explication de texte. Ils permettent de former et de vérifier l’aptitude de l’élève à transposer dans un travail réfléchi et vivant les connaissances acquises par l’étude des notions et des oeuvres.

Au baccalauréat, chaque candidat peut choisir entre trois sujets : deux dissertations et une explication de texte.

Les horaires et les coefficients au baccalauréat

  • En terminale littéraire : 8 h par semaine (coefficient 7).
  • En terminale scientifique : 3 h par semaine, dont 1h en classe dédoublée (coefficient 3).
  • En terminale STI Arts appliqués : 3 h par semaine, dont 2 h en classe dédoublée (coefficient 2).
  • En terminale STG : 2 h par semaine, dont 1 h en classe dédoublée (coefficient 2).

Poursuites d'études

Toutes les études supérieures ouvertes aux titulaires du Baccalauréat sont possibles. L’enseignement de la philosophie intervient notamment dans :

  • Les classes préparatoires aux grandes écoles
  • L’Université (faculté de médecine, histoire des arts, U. F. R. de philosophie)

Infos pratiques

> Voir toutes les infos